MARGO

Actualité

Rencontre avec Dipty Chander dans le cadre du Margo Women Network


Dipty Chander est à la tête de l’association E-mma, une association qui prône la mixité dans le monde de la Tech. Elle a accepté de répondre aux questions de Laura Audinot, Marketing & Communication Director chez Margo, dans le cadre du Margo Women Network.

 

Parle nous de ton parcours, comment t’est venue cette passion pour la Tech ?

J’ai su que je voulais faire de l’informatique quand j’étais au collège, avec les premières versions de Windows Média Player. J’étais curieuse de comprendre comment fonctionnaient les ordinateurs.

En terminale, ma conseillère d’orientation a voulu me diriger vers des études de droit ou de commerce. Elle soutenait que les métiers de l’informatique n’étaient pas faits pour les filles mais que je pouvais quand même me servir d’un ordinateur pour prendre mes cours de droit ou de commerce !

Je n’ai pas baissé les bras et c’est alors que j’ai découvert Epitech, une école d’informatique dans laquelle j’ai candidaté. J’ai été retenue mais les frais de scolarités étaient tellement élevés que j’ai dû travailler au lycée pour pouvoir la financer. Je me suis battue pour y rentrer.

 

Peux-tu nous en dire plus sur l’association E-mma et sur ce qui t’a poussé à vouloir en assurer la présidence ?

L’élément déclencheur a été mon arrivée à Epitech. Sur une promo de 500, il n’y avait que 10 filles. Moi, je m’éclatais dans ce que je faisais, j’apprenais de nouvelles choses qui m’intéressaient, alors je ne comprenais pas pourquoi les femmes n’osaient pas candidater.

Après 1 an de réflexion, je me suis engagée dans l’association E-mma et je l’ai entièrement refondée. A l’époque c’était un réseau d’entraide entre femmes à Epitech,  je pense que c’est important, mais ce n’est pas suffisant. La mixité n’a jamais voulu dire « les femmes ». Les femmes savent qu’il y a un problème mais c’est les hommes qu’il faut sensibiliser également.

J’ai créé 12 antennes E-mma un peu partout en France. Pour intéresser les hommes, j’ai décidé d’aborder la mixité à travers des sujets Tech tels que l’IA ou le Big Data. Il fallait leur montrer des exemples concrets de ce qu’apporte la diversité dans les projets.

Aujourd’hui on a 500 personnes qui interviennent en France pour E-mma et c’est le premier réseau féminin français avec plus d’hommes que de femmes. On en a 70%, je suis super contente ! Les hommes se sentent aussi concernés par la mixité. Dès qu’on entend dire que la mixité ne sert à rien, on a un Dev E-mma qui peut défendre nos idées et ça a un réel impact !

 

Quel est le périmètre des actions gérées par E-mma aujourd’hui, et quels sont les sujets prioritaires ?

E-mma est une association de promotion de la mixité.

Dès le départ, j’ai voulu analyser le terrain. J’ai discuté avec des hommes et des femmes et je me suis vite rendue compte que beaucoup de femmes avaient vécu la même histoire que moi. Beaucoup n’osaient pas candidater dans la Tech car elles pensaient ne pas avoir les compétences.

Je suis convaincue qu’on ne peut pas régler le problème avec des conférences. Elles sont nécessaires mais insuffisantes.

Alors on intervient dès le plus jeune âge pour former. On forme les filles aux mêmes sujets techniques que les hommes. Dans 5 ou 10 ans, elles pourront se dire que si elles ont envie de faire de la Tech, elles auront les compétences nécessaires. La formation est au centre de tout.

On fait des ateliers pour les personnes de 7 à 77 ans. Pourquoi si large ? On intervient dans les écoles, collèges, lycées mais aussi pour les parents et les RH.

On a un vrai rôle à jouer auprès des parents. En effet, c’est très rare qu’ils orientent leurs filles sur des salons vers des métiers de développeuses. Alors grâce aux ateliers, ils peuvent voir que leurs filles s’éclatent lorsqu’elles codent et qu’ils doivent les encourager.

As-tu constaté une évolution depuis que vous intervenez au niveau des entreprises ?

Sur le numérique oui. Au niveau de la Tech c’est une catastrophe. Selon moi, le numérique comprend les outils qu’on utilise au quotidien et qui existent déjà, alors que la Tech c’est créer les tools, les applications, les logiciels etc. 

Sur 2017 et 2018 on a formé 20 000 personnes au code mais à nous seuls, on ne peut pas tout faire. Il faut d’autres réseaux en France. On travaille avec l’Education Nationale en intervenant dans les écoles afin de former les jeunes et éveiller leur curiosité sur les outils qu’ils utilisent tous les jours car ils les utilisent sans comprendre ce qu’il se passe derrière.

 

Est-ce que pour toi il y a d’autres acteurs qui agissent véritablement sur la mixité dans ce milieu ?

J’aime beaucoup la startup nommée startup for kids , Magicmakers propose aussi des ateliers.

 

Est-ce qu’il y a une femme ou un homme qui t’inspire ?

Jessy Frazelle, c’est une développeuse qui fait de très bonnes keynotes et qui est très écoutée dans le monde de la tech.

Le CEO de Google m’inspire beaucoup aussi, non pas parce qu’il est CEO de Google mais parce qu’il est parti de rien et qu’il s’est battu pour sa place, une belle preuve que la Tech ne discrimine pas.

 

Si tu devais donner un conseil à un ou une étudiante qui veut se lancer dans la tech quel serait-il ? 

Pour moi l’important c’est de ne pas se poser des questions sur son origine ou ses moyens. Il faut toujours essayer, et quand on essaye vraiment on obtient ce qu’on veut.

 

Aurais-tu un conseil à donner au réseau féminin Margo pour aller plus loin dans sa démarche ? 

Il faut essayer d’impliquer davantage les hommes et ils finiront par s’impliquer d’eux-mêmes. Il n’y a rien de plus beau qu’un homme qui parle de mixité.

Tellement de femmes se sont battues pour en arriver là que nous sommes obligées de nous sentir concernées, et ce même si nous n’avons jamais rencontré ces problèmes personnellement.


Développement
Recrutement
Ressources Humaines
Tech
Actualité

Margo partenaire du challenge web social et solidaire organisé par Colombbus

Margo a le plaisir d'accueillir le Le Challenge Web Social et Solidaire organisé par l'association Colombbus. 2 jours intensifs de Hackathon pour ses salariés en insertion qui mettront leurs compétences au service des associations, coopératives, entreprises sociales...

28/10/2019 Découvrir 
Actualité

Quels challenges pour un développeur en Finance de Marché ?

Le quotidien d’un développeur dans le secteur de la finance de marché peut considérablement varier d’un département à l’autre. Sirine Kanoun, Software Engineer chez Margo, travaille actuellement au sein de la BNP, dans l’équipe IT Comptabilité / Finance. Sirine est en charge d’assurer la maintenance des applications existantes et de mettre en place de nouvelles fonctionnalités demandées par les utilisateurs issus du métier. Elle travaille ainsi en étroite relation avec les équipes comptables, ce qui apporte à sa mission une coloration bien particulière, liée à la fois au secteur d’activité et au coeur de métier de son équipe. Elle revient pour nous sur les quatre défis qu’elle adresse au quotidien et qui rendent son projet riche et challengeant.

Découvrir 
Communiqué de presse

Margo organise son premier Hackathon Tech For Good en partenariat avec Latitudes et makesense

Margo, société de conseil spécialisée dans la transformation digitale des entreprises, s’associe à Latitudes et makesense, deux associations qui travaillent sur l’engagement citoyen au service de la résolution d’enjeux de société, afin d’organiser son tout premier Hackathon Tech For Good, le weekend du 15 et 16 février 2019.

15/01/2019 Découvrir 
Actualité

Open Banking, Bank as a Platform : les vraies raisons du changement

Le 11 décembre dernier, Margo a eu le plaisir d'accueillir quatre experts du secteur bancaire et de l'innovation autour d'une table ronde animée par Sébastien Bourguignon. Ainsi, Svetlana Baranov, auteur du livre « Bankless Banking : de nouvelles fondations pour la banque », Yves Eonnet, CEO de TagPay, Alain Fischer, Chief Digital Officer GBIS à la Société Générale et Jean-Baptiste Lefevre, Influenceur et Chef de projet Digital chez BNP Paribas, ont pu exposer leur vision de la banque de demain. Margo vous propose un compte-rendu visuel de l'événement, sous forme de sketchnote.

09/01/2019 Découvrir 
Actualité

Blockchain et grands groupes : où en sommes-nous ?

Il y a environ un an de cela les grandes entreprises étaient en pleine expérimentation sur la technologie blockchain. La plupart avaient lancé un POC pour mieux comprendre l’intérêt de cette technologie, ses enjeux et ses impacts. À cette même période de nombreux experts annonçaient 2018 comme l’année des mises en production. Alors où en sommes-nous concrètement ?

05/10/2018 Découvrir 
Actualité

Tous les mutants doivent mourir...

Taher Seifeddine Jegham, Consultant chez Margo, nous livre son retour sur la conférence “Unit testing implementation on Legacy code” de l’’Agile Testing Night.

02/10/2018 Découvrir